Thursday, June 29, 2017

home(t)raveling: les premiers pas

Cinq mois sans publier ici. Un(t)raveling, ou le grand silence radio blanc - et vert (parce qu'hivernal ET printanier). Ce n'est pas qu'on n'avait rien à raconter, mais plutôt qu'on n'a pas eu le temps de se retourner et encore moins celui de s'asseoir pour écrire quand on avait déjà du mal à tout caser... De retour du bout du monde (voir les posts correspondants -juillet à décembre 2016- si vous avez le temps et l'envie de nous suivre là-bas), Futuna a repris la bonne habitude de la visite rituelle et saisonnière au Pays basque, pendant que Wallis découvrait un nouveau terrain de jeu au cœur de la Charente limousine.

une "vue de ma fenêtre" qui entre au menu : l'ancien prieuré de l'abbaye Saint-Volusien et son bijou d'église romane (XIIº).

Et puis soudain, un jour, les brebis et les vaches n'ont plus eu besoin de nos services. On a bougé encore un peu dans le sud de notre chère Nouvelle-Occitanie, en cherchant un point de chute en Ariège où poser les valises pour quelques temps... Il y a eu également (et il y a encore pour quelques jours), un studio aussi provisoire que providentiel, dont la #vue de ma fenêtre s'est imposée naturellement dans le haut de notre classement. On tachera de vous raconter un peu tout ça en réchauffé un de ces jours (vœu pieux : si on arrive à tenir le présent à jour tout en rattrapant petit à petit le retard accumulé, hum, on criera/croira au miracle - c'est là qu'un assistant parlementaire tomberait à pic...), mais pour l'heure il faudra nous croire sur parole, c'était bien, c'était chouette, on y retournera. En résumé, on voulait trouver un endroit frais l'été qui soit aussi chaud l'hiver, abrité mais au soleil, urbain et à la campagne, moderne tout en étant ancien, petit mais pas au détriment de l'espace, à la fois loin de tout et près de tout, etc. Comme dirait N-o: la base.

c'est peut-être pas celui de Saint-Pierre, mais il en jette un peu, hein?
Bref. Dit comme ça, vous devez vous imaginer que ça n'a pas été facile. D'ailleurs, à un moment donné, on a bien cru qu'on devenait fous. On pourrait s'la raconter et faire genre qu'on a trop assuré. Mais pour faire  simple : on a eu beaucoup de chance. Voilà. Un miraaaacle! Je vooooole!* Tout à coup, alors qu'on ne s'y attendait pas le moins du (bout du) monde, bim! ça nous est tombé sur les nez et ça nous a tapé dans les yeux. Sans douleur et (presque) du jour au lendemain. Après une année de nomadisme sous la pluie, de non-voyage au bout du monde, de sans-domicilisme et d'untravelismes divers et variés, on s'est retrouvés avec des clefs en main (plutôt un beau trousseau, ma foi), une maison à rafraîchir et à habiter, et un jardin à vivre et à potager! Il était 2017, le mois de juin s'était déjà levé de sa chaise pour laisser la place à juillet. Du coup, dans la dernière ligne droite du quatrième anniversaire d'un(t)raveling (3 ans et 8 mois pour être précis), on a des bougies à souffler et un cadeau à ouvrir. On est très heureux et très émus de démarrer ensemble une nouvelle étape, et d'inaugurer ensemble un nouveau chapitre de ce blog :


Bienvenue à home(t)raveling!


Voilà: il y a beaucoup à dire, et beaucoup plus à faire encore. On  aimerait poster des mises à jour assez régulières, en images au moins, pour partager le projet et les progrès ici. Et évidemment, après des kilomètres de route et avec une hotte pleine à ras bord de maisons d'une nuit ou d'une semaine, d'hospitalité et de bons moments, on espère recevoir beaucoup de visites (et quelques coups de main aussi, même si c'est loin d'être obligatoire!). C'est dit, donc à bientôt en Ariège, - mais juste, peut-être, pas tous à la fois quand même...

Wallis & Futuna

il suffit de passer le pont la porte, et c'est tout de suite l'aventure. laisse-moi tenir ton jupon, j't'amène visiter la nature (merci et pardon, Georges)!



_____________________________


* Histoire de relancer le grand jeu du "Qui veut gagner une carte postale ringarde ?" et parce que nos exemplaires du Génie des alpages sont dans un carton anonyme sous une pile effrayante de trucs en équilibre instable dans un box de location beaucoup trop étroit : au choix pour une carte postale ringarde, donc, comment s'appelle la brebis qui pousse ce cri du cœur? Et à défaut, c'est dans quel album ? Ou même : comment s'appelle l'auteur de cette bédé culte ? Allez, ça fait si longtemps qu'on n'a envoyé de carte postale à personne, un bon geste m'sieurs dames...